Dirinon

Les retables

Le retable de la Trinité

Ce retable est du début du XVIIIe siècle. La ressemblance entre le groupe « Père Éternel tenant son Fils en croix » et la statue au dessus du porche est frappante.
Entre les colonnes, à gauche, saint Corentin avec son poisson, et à droite, un évêque non identifié, peut-être saint Albin, qui avait une chapelle en contrebas de l’étang du Roual.

Retable de la Trinité


Le retable du Rosaire

Commandé en 1724 au maître sculpteur Pierre-Louis Fenestre de Quimper, il comporte deux statues, saint Dominique et sainte Catherine de Sienne, attribuées à Jean Berthouloux de Morlaix. Elles ont donc été réemployées dans le nouveau retable.
 
Le groupe Vierge et enfant est dans une posture particulière : l’enfant semble sortir d’une poche.

Retable du Rosaire